La loi NOTRE prévoit que les régions se dotent d'un Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

Le SRADDET a pour objet de renforcer le rôle de la région dans le cadre de ses compétences d'aménagement, et de simplifier l'organisation territoriale en intégrant divers documents sectoriels ou schémas existants tel que le Scot.

Les établissements publics qui portent un Scot organisent une démarche commune afin d'apporter une contribution à la région. En effet, ils souhaitent faire valoir auprès de celle-ci, leur expertise, leurs compétences et leurs projets de territoire. À ce titre, le Pays Castelroussin Val de l'Indre participe à des réunions "inter Scot".

 

Le Pays Castelroussin Val de l'Indre en tant que structure porteuse du groupe d'action locale (GAL) emploie une chargée de mission qui anime le programme Leader 2014 - 2020. Pour cela, il bénéficie du FEADER. Pour la période novembre 2015 – décembre 2016, l'animation, la gestion et le fonctionnement du programme LEADER sont financés à 80%. À ce titre, le Pays Castelroussin devrait recevoir dans les prochaines semaines une subvention de 40 652.28 euros.

leader 
 feader ici maintenant

Anne Rogeon, directrice du Pays va quitter ses fonctions pour prendre sa retraite après 31 années passées dans la Fonction publique territoriale dont 10 à la direction du Pays. Elle sera remplacée, fin septembre, par Aurore Montfort, jusqu’alors responsable des marchés publics et contrôleur de concessions au SDEI.
Ancienne directrice du développement économique de Châteauroux Métropole, elle connaît le territoire, les élus, ainsi que les politiques contractuelles et devrait donc rapidement s’approprier les dossiers qui l’attendent.

Le Scot (Schéma de cohérence territorial) du Pays Castelroussin Val de l'Indre couvre le territoire de Châteauroux Métropole et de la Communauté de Communes Val de l'Indre Brenne, soit 26 communes. Il a été révisé pour être mis en conformité avec la loi Grenelle II et devra être approuvé avant fin 2017.
Le logement, les déplacements, les activités économiques, le commerce, la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité... vont être organisés au travers du Scot Castelroussin.
L'objectif est d'anticiper le développement et l'organisation du territoire, notamment l'équilibre entre les zones à urbaniser et les zones naturelles et agricoles.

Vous pouvez consulter tous les documents du Scot avant arrêt dans la rubrique "DOCUMENTS" (accès par le menu de droite) puis en cliquant sur le lien Scot.

À l’issue d’un programme riche d’une trentaine d’actions, un travail de priorisation et de hiérarchisation s’imposait pour la trame verte et bleue. Après plusieurs rencontres avec différents acteurs et structures du territoire (Indre Nature, la Fédération de chasse, la Fédération de pêche, la Chambre d’agriculture, le PNR de la Brenne…) et une analyse plus fine en interne pour chacune des actions s’appuyant notamment sur plusieurs aspects (la connaissance, la réglementation en vigueur, les retours d’expériences…), une première hiérarchisation a pu être présentée et discutée. Les élus référents ainsi que les différents partenaires ont ainsi pu donner leurs avis. À partir de ce travail, le Pays Castelroussin Val de l’Indre va pouvoir engager les différentes opérations identifiées avec l’appui des partenaires mais également des communes.

Parmi les actions identifiées comme prioritaire, nous pouvons citer : la proposition de formations pour les élus et les agents sur différentes thématiques, la gestion écologique appliquée aux axes secondaires (voies communales, chemins), la lutte contre les espèces exotiques envahissantes (la Berce du Caucase par exemple) ou encore l’identification et la gestion des espaces communaux d’intérêt commun ou patrimonial.
La participation à ces différentes opérations n’implique pas uniquement les élus et autres acteurs du territoire, nous souhaitons également nous appuyer sur les habitants pour participer à la mise en place de ces opérations, gage d’une bonne compréhension et appropriation.

À partir du 1er janvier 2017 la loi de transition énergétique pour la croissance verte interdit l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques pour l’ensemble des structures publiques (communes, départements, régions, État, établissements publics).

À compter du 1er janvier 2019, l’interdiction d’usage des pesticides sera généralisée aux particuliers. Il est donc nécessaire de faire connaître aux collectivités et aux particuliers l’interdiction actuelle et préparer l’entrée en vigueur du 1er janvier 2019.

Sites utiles :

www.zeropesticide.net
www.ecophyto-pro.fr
www.plante-et-cite.fr